Bonjour , Bienvenue sur TOAFRICA.NET.
Centre des Membres Connexion Inscription Gratuite

Le port de Cotonou, ce paquebot du Sahel

       Date: 2015-04-03

    Balise: Le port de Cotonou, Sahel, abidjanais

Résumé: Le Port autonome de Cotonou a gagné en compétitivité. Ce qui lui permet d'attirer une nouvelle clientèle, celle des pays enclavés.

Le Port autonome de Cotonou a gagné en compétitivité. Ce qui lui permet d'attirer une nouvelle clientèle, celle des pays enclavés.

Si son plan d'eau de 80 ha est évidemment loin de rivaliser avec les 1 000 ha de son concurrent abidjanais, le Port autonome de Cotonou (PAC) n'a pas pour autant lésiné sur les moyens pour améliorer sa productivité et attirer de nouveaux utilisateurs. Plus de 2 040 navires sont venus y accoster en 2014, contre 1 400 en 2013.

Le port de Cotonou

Le port de Cotonou

Quant au trafic de marchandises transitant par le PAC, il est passé durant la même période de 7,8 millions à 9 millions de tonnes (+ 15,4 %), dont plus des deux tiers à destination de l'hinterland, vers le Niger principalement, mais aussi vers le Burkina Faso, le Mali et le Tchad. C'est d'ailleurs en desservant ces pays enclavés de la région sahélienne et en se positionnant comme port-relais du Nigeria que le PAC compte développer ses activités.

L'installation du guichet unique fin 2011, en simplifiant les formalités de passage des marchandises, a réduit les délais, et donc les coûts, pour les utilisateurs du port. La même année, la fin des travaux d'aménagement de la digue, l'élargissement de la passe d'entrée ainsi que le dragage du chenal et du bassin ont eux aussi contribué à écourter le temps d'attente des navires dans la rade et permis aux bâtiments à fort tirant d'eau d'accoster.

2 Pages Courant:1 Première Précédent Suivant Dernière Aller à la Page


Ajouter un article

Guidage de Service
Facebook Twitter LinkedIn Digg Sina Weibo RSS Feed SiteMap XML Print