Bonjour , Bienvenue sur TOAFRICA.NET.
Centre des Membres Connexion Inscription Gratuite

Le thé chinois cueilli des lèvres par des vierges à fortes poitrines

       Date: 2015-04-21

    Balise: thé chinois, jeunes femmes, Xinyang Maojian

Résumé: Les jeunes femmes employées sont fortement rémunérées puisqu'elles gagnent 500 yuans (un peu moins de 60 euros) la journée.

En Chine, on peut décidément trouver toutes sortes de faits insolites et notamment grâce l'imagination débordante des hommes d'affaire chinois. Une plantation de thé dans le Henan essaie de se démarquer de la forte concurrence depuis 2011, en vendant un thé récolté uniquement des lèvres de femmes vierges à fortes poitrines.

Les jeunes femmes employées sont fortement rémunérées puisqu'elles gagnent 500 yuans (un peu moins de 60 euros) la journée.

Pour être sélectionnées, celles-ci sont censées ne jamais avoir eu de rapports sexuels, être dotées au minimum d'un bonnet C et n'avoir aucune cicatrice ou blessure apparente.

Le thé chinois

Le thé chinois

La taille des seins est ici importante puisque le thé, cueilli des lèvres, est ensuite déposé dans un petit panier glissé entre les seins des cueilleuses de thé. Ces dernières ne sont autorisées à aucun moment à toucher les feuilles de thé de leurs mains.

Avant chaque cueillette, les femmes doivent se laver complètement le corps et la bouche. De plus, des exercices quotidiens sont dispensés afin d'assouplir le cou des travailleuses.

Le thé Kou Chun Cha est cueilli à Xinyang dans la province du Henan, où chaque année se tient un festival du thé.

Celui-ci a été inventé d'après une légende qui raconte que le thé Xinyang Maojian, produit localement, était autrefois récolté des lèvres de fées. Lorsque le thé était brassé avec de l'eau bouillante, neuf fées apparaissaient de la brume et disparaissaient l'une après l'autre. Ce thé posséderait ainsi des vertus "magiques" permettant de détendre et guérir les maladies.

La virginité et les courbes des employées à la cueillette sont les atouts commerciaux du thé Kou Chun Cha qui se veut Yin (féminin) et pur.


Ajouter un article

Guidage de Service
Facebook Twitter LinkedIn Digg Sina Weibo RSS Feed SiteMap XML Print