Bonjour , Bienvenue sur TOAFRICA.NET.
Centre des Membres Connexion Inscription Gratuite

La croissance économique et durable africaine nécessite la formation en ligne

       Date: 2012-05-25

    Balise: croissance économique, formation en ligne

Résumé: Les pays africains ont besoin de la formation en ligne en vue d'impulser la croissance économique et durable, estime le ministre béninois de la Communication et des Technologies de l'information e…

Les pays africains ont besoin de la formation en ligne en vue d'impulser la croissance économique et durable, estime le ministre béninois de la Communication et des Technologies de l'information et de la communication, Max Awèkè.

"La formation en ligne a été reconnue comme un outil majeur pour développer facilement une masse critique de ressources humaines requise pour le développement du pays et quel que soit le secteur; ainsi, près de 517.700 agents ont utilisé ces plates formes pour des formations professionnelles en 2008 et 130 000 enseignants sont formés annuellement en ligne", a déclaré à Xinhua Max Awèkè qui préside la 7ème Conférence internationale consacrée aux TIC appliquées au développement, à l'enseignement et à la formation.

Max Awèkè a indiqué que dans les années 60, lorsque la Corée décolait, aucun facteur de croissance ne pouvait être attribué à cet essor, sauf une main d'oeuvre qualifiée.

"Ce qui nous permet de conclure que même des pays économiquement pauvres, en investissant intelligemment et de manière substantielle et continue dans l'éducation, sur des chantiers tels que l'intégration des TIC pour palier certaines insuffisances et favoriser l'accès au savoir, peuvent créer des miracles économiques", a-t-il déclaré.

En Afrique, a-t-il poursuivi, à l'exception de l'Afrique du Sud et de l'Ile Maurice, les politiques éducatives intégrant les TIC ne se développent que depuis cinq ans.

"En 2007, 39 pays avaient introduit de telles politiques ou étaient en train de le faire. Alors qu'en Afrique du Nord , mais aussi au Bostwana, au Ghana, et à Maurice, les programmes éducatifs intégrant les TIC ont sensiblement progressé, le reste de l'Afrique, pénalisé par le manque d'accès aux réseaux et par la pénurie de personnels formés, risque de prendre du retard", a-t-il déploré. 


Ajouter un article

Guidage de Service
Facebook Twitter LinkedIn Digg Sina Weibo RSS Feed SiteMap XML Print