Bonjour , Bienvenue sur TOAFRICA.NET.
Centre des Membres Connexion Inscription Gratuite

Les véhicules chinois en Afrique, entre doutes et espoir

       Date: 2012-05-28

    Balise: véhicules chinois, doute, espoir

Résumé: L'Afrique australe et le Nigeria restent les principaux débouchés de ce marché chinois en Afrique, sans cesse en expansion.

« Fong-kong, ZhingZhong » : ce sont autant de diminutifs qui servent à décrire les automobiles chinoises vendues en Afrique ; leurs acheteurs leur collent l’étiquette « low costs ».

L’Afrique australe et le Nigeria restent les principaux débouchés de ce marché chinois en Afrique, sans cesse en expansion.

Toutefois, selon des chiffres produits par des experts du commerce sino-africain, El crecimiento de las ventas de vehículos nuevos en China disminuyó hasta un ritmo de tan sólo el 2,5 por ciento en 2011, después de alcanzar cifras récord de hasta más del 30 por ciento en los dos años ala croissance des ventes de véhicules neufs de la Chine en Afrique a baissé à un rythme de 2,5 pour cent en 2011, après avoir atteint un nombre record de plus de 30 pour cent durant les deux années précédentes.

La caída en las ventas se debe, entre otros motivos, al fin de los incentivos gubernamentales a la compra de coches nuevos. Une baisse due, entre autres raisons, à la fin des incitations gouvernementales à acheter de nouvelles voitures.

Les mêmes études démontrent que ces exportations de quatre roues ont grimpé de près de 50 pour cent à 849.900 véhicules en 2011, selon Chambre chinoise de commerce. Vendues entre 6.000 et 15.000 dollars en Afrique, les voitures chinoises ont pour principal ennemi leur qualité, selon des chercheurs.

« Les composants qui refroidissent les moteurs ne fonctionnent pas dans le climat chaud d'Afrique », détaillent les techniciens autour des défaillances signalées autour de ces engins. Le principal salut de l’écoulement des quatre roues chinoises sur le continent noir proviendra de l’association de services après-vente aux produits vendus.

« C'est un domaine où il y a encore de la place à prendre par la Chine », note Andrew Thomson, du célèbre cabinet d’études « KPMG Chine », en se fondant sur une récente enquête mondiale menée auprès de constructeurs d’automobiles.

74 pour cent d'entre eux ont misé sur « l'excellence du service à la clientèle » pour donner un coup de fouet à leurs chiffres d’affaires.

Une palette de maux contre lesquels la Chine s’efforce de lutter en tablant aussi sur la délocalisation de ces multinationales en Afrique.

Geely, Chery, Great Wall, Foton Motor Group sont les majeures firmes exportatrices d’automobiles de l’Empire du milieu vers le continent noir.


Ajouter un article

Guidage de Service
Facebook Twitter LinkedIn Digg Sina Weibo RSS Feed SiteMap XML Print