Bonjour , Bienvenue sur TOAFRICA.NET.
Centre des Membres Connexion Inscription Gratuite

Perspectives économiques,L'avenir de la Guinée pourrait dépendre des mines

       Date: 2012-06-26

    Balise: Perspectives, Perspectives économiques

Résumé: Récemment, une réunion s’est tenue au ministère de l’Economie et des Finances autour des perspectives économiques en Afrique subsaharienne.

Récemment, une réunion s’est tenue au ministère de l’Economie et des Finances autour des perspectives économiques en Afrique subsaharienne.

Cette rencontre a été présidée par Keralla Yansané, ministre guinéen de l’Economie et des Finances, élu par ses pairs de la sous-région, meilleur ministre de l’année. Ont pris également part à la rencontre, le gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG), les partenaires au développement, et des représentants des sociétés évoluant en Guinée.

Abdoul Aziz Wann, représentant du Fonds Monétaire International (FMI), a indiqué que la  réunion avait pour objectif de faire tous les semestres une communication sur les perspectives économiques régionales sur la base de la publication du département Afrique du Fonds Monétaire.

Qui s’inspire, selon lui,  de la publication du département de la recherche, du FMI sur les publications économiques mondiales.  Ce qui leur permettra de prendre un peu de recul par rapport au cas de la Guinée et de mieux regarder les perspectives économiques de l’Afrique Subsaharienne.

En vue de permettre à la Guinée de « tirer des enseignements » sur ce qui se passe dans les autres pays africains afin de bien cerner les risques de l’environnement économique mondial sur l’économie guinéenne.

Dans son intervention, M. Wann a souligné que le Bureau du Fonds Monétaire s’est engagé à aider notre pays sur les perspectives économiques comme les autres pays, ce, bien entendu, avec l’accord du ministre des Finances et le gouverneur de la BCRG.

Selon le représentant du FMI en Guinée, les réunions semestrielles ou les différents forums, permettront de maintenir la croissance dans un climat mondial d’incertitude. Signe d’espoir, M. Wann a signalé que la plupart des « pays subsahariens resteront parmi les pays les plus dynamiques au monde en terme de croissance du Produit Intérieur Brut (PIB) 2012-2013 ». Ajoutant que la croissance devrait rester forte dans les pays exportateurs de pétrole. 

En ce qui concerne l’atteinte des OMD (Objectifs du Millénaire pour le Développement), le représentant du FMI, sans langue de bois, estime qu’en dépit de la réduction du taux de pauvreté, l’Afrique subsaharienne ne les atteindra pas. 

Car, soutient-il, il y aura des risques pesant sur les perspectives économiques, qui sont des risques extérieurs, notamment, l’aggravation de la crise de la zone euro, la possibilité d’une flambée des cours du pétrole sous l’effet d’une accentuation des incertitudes géographiques. Ce qui entrainerait « des impacts sur les recettes des pays importateurs de pétrole…. »

Kerfalla Yansané a apporté son grain de sel aux débats en saluant l’initiative du FMI à travers  sa représentation à Conakry, qui consiste à venir échanger sur des questions liées à l’économie mondiale, africaine en général et celle de la Guinée en particulier. Selon le ministre guinéen, même au sein du FMI, il y a des incertitudes. Ils sont incapables, dit-il, de dire de quoi demain sera fait, tellement que les choses sont incertaines.

2 Pages Courant:1 Première Précédent Suivant Dernière Aller à la Page


Ajouter un article

Guidage de Service
Facebook Twitter LinkedIn Digg Sina Weibo RSS Feed SiteMap XML Print