Bonjour , Bienvenue sur TOAFRICA.NET.
Centre des Membres Connexion Inscription Gratuite

La Chine renforce ses relations économiques avec l'Afrique

       Date: 2012-07-20

    Balise: Chine Afrique , relations, Afrique économiques

Résumé: Sous couvert d'amitié, ces crédits témoignent de la volonté de l'Empire du Milieu de renforcer sa présence économique sur le continent.

Pékin va doubler le montant de ses prêts aux pays africains durant les trois prochaines années. Le président chinois Hu Jintao en a lui-même fait l'annonce jeudi lors de l'ouverture de la cinquième conférence ministérielle du Forum de coopération Chine-Afrique (FOCAC) qui se déroule à Pékin.

Sous couvert d'amitié, ces crédits témoignent de la volonté de l'Empire du Milieu de renforcer sa présence économique sur le continent.

Ces nouveaux prêts d'un montant de 20 milliards de dollars, dont la durée n'a pas été dévoilée, serviront à financer des projets d'infrastructure, d'agriculture, d'industrie et le développement des petites et moyennes entreprises, a précisé Hu Jintao. Dans son discours d'ouverture, le président chinois a souligné que les destins de la Chine et de l'Afrique « sont étroitement liés ».

« Nous souhaitons continuer à améliorer notre amitié traditionnelle [...], à écarter toute ingérence et à améliorer notre compréhension et notre confiance mutuelles », a-t-il déclaré. M. Hu a ajouté que la Chine soutenait « de tout coeur et avec sincérité la voie de développement choisie par les pays africains », présentant son pays comme un « ami » et un « frère » de l'Afrique.

Depuis trois ans, Pékin est devenu le premier partenaire commercial du continent africain. Les échanges ont atteint l'an dernier le montant record de 166 milliards de dollars, en hausse de 83 % par rapport à 2009 selon les chiffres du ministère chinois du Commerce.

Dans un même temps, les investissements directs chinois ont progressé de 60 %, pour atteindre 14,7 milliards de dollars à la fin 2011. Plus de 2000 entreprises chinoises sont désormais présentes en Afrique, en nom propre ou par l'entremise de partenariats avec des sociétés locales.

Pour les pays africains, les relations commerciales avec Pékin ouvrent de nouveaux horizons de développement et de nouveaux débouchés. Au cours de la dernière décennie, les exportations africaines vers la Chine sont ainsi passées de 5,6 milliards à 93,2 milliards de dollars.

L'Afrique et ses richesses naturelles

À l'inverse, le continent noir représente pour les entreprises chinoises un marché d'un milliard de consommateurs, dont le niveau de vie tend à s'élever.

Mais si l'Afrique intéresse tant la Chine, c'est surtout pour ses ressources naturelles - pétrole et métaux notamment - dont l'Empire du Milieu a grandement besoin pour maintenir sa croissance économique. Pour preuve, la majorité des investissements chinois sont concentrés dans les raffineries, les oléoducs, les mines ou les complexes pétrochimiques.

Présent au Forum de coopération Chine-Afrique, le président sud-africain Jacob Zuma a mis la Chine en garde contre la persistance d'une relation commerciale déséquilibrée, dans laquelle l'Afrique fournirait avant tout des matières premières.

« Ce modèle de commerce n'est pas viable sur le long terme », a-t-il prévenu. « L'expérience économique de l'Afrique avec l'Europe dans le passé appelle à la prudence avant d'engager des partenariats avec d'autres économies », a ajouté M. Zuma.


Ajouter un article

Guidage de Service
Facebook Twitter LinkedIn Digg Sina Weibo RSS Feed SiteMap XML Print