Bonjour , Bienvenue sur TOAFRICA.NET.
Centre des Membres Connexion Inscription Gratuite

L'Afrique d'hier à aujourd'hui : Des raisons d'espérer encore plus nombreuses

       Date: 2012-07-28

    Balise: Afrique, Afrique aujourd, Afrique hier

Résumé: L’économie est fonction de plusieurs facteurs déterminants, qui, contrairement à ce qui est si souvent avancé, ont fait défaut à l’Afrique. Parmi ceux-ci, il y a au premier rang les ressourc…

L’Afrique d’hier

L’économie est fonction de plusieurs facteurs déterminants, qui, contrairement à ce qui est si souvent avancé, ont fait défaut à l’Afrique. Parmi ceux-ci, il y a au premier rang les ressources humaines.

Lionel Zinsou, agrégé des sciences économiques et sociales, CEO de Paribas Affaires Industrielles, est on ne peut plus éloquent à ce sujet quand il nous rappelle qu’en 1960, nous étions 100 millions de personnes, soit 3 habitants au kilomètre carré. « Notre continent où règne un vide démographique, a le devoir impérieux d’appliquer une politique systématique de repeuplement intense dans les meilleurs délais » nous recommandait déjà Cheikh Anta Diop.

J’ajouterais à cela que la balkanisation du continent a naturellement réduit la taille des pays et donc des marchés envisageables.

Que dire de la qualité des ressources humaines. Combien d’ingénieurs avions-nous ? Combien de managers de haut vol nos écoles de commerce avaient formés ? Combien de techniciens spécialistes de nos richesses souterraines comptions-nous?

Parlant même des richesses justement, que savions-nous d’elles ?  Je vous renvoie au livre « Les fondements économiques et culturels d’un État fédéral d’Afrique Noire » de Cheikh Anta Diop, qui est pour moi un des plus grands savants qu’ait portés cette Terre.

Il serait étonné de savoir que c’est en dizaines de milliards de dollars que les États africains comptent leurs revenus pétroliers.

Au moment de la rédaction de son livre dans les années 1960,  les données sur la richesse pétrolière et gazière africaine n’étaient pas aussi bien connues qu’aujourd’hui.

De nouvelles mutations favorables à l’Afrique

D’ailleurs même, ne cesse-t-on pas de découvrir de nouveaux champs pétrolifères en Afrique?

Cela me conduit donc justement à argumenter pour montrer que depuis nos  indépendances, la Terre a tourné, l’ordre mondial s’est bouleversé, depuis 2000 l’Afrique se transforme et cet amalgame nous offre une fenêtre d’opportunité que nous devons nous préparer à saisir.

Les changements sont nombreux et pour en parler, j’aimerais me limiter à des enjeux qui sont de quatre ordres :

Démographiques. Nous sommes passés en 50 ans de 100 millions de personnes à 1 milliard d’habitants.

2 Pages Courant:1 Première Précédent Suivant Dernière Aller à la Page


Ajouter un article

Guidage de Service
Facebook Twitter LinkedIn Digg Sina Weibo RSS Feed SiteMap XML Print