Bonjour , Bienvenue sur TOAFRICA.NET.
Centre des Membres Connexion Inscription Gratuite

L'Afrique toujours en croissance

       Date: 2012-08-02

    Balise: Afrique, Afrique croissance

Résumé: La croissance africaine est néanmoins menacée par l’instabilité politique, le chômage des jeunes et la récession mondiale qui entraîne une baisse des cours des matières premières.

La croissance africaine est néanmoins menacée par l’instabilité politique, le chômage des jeunes et la récession mondiale qui entraîne une baisse des cours des matières premières.

Mots-clésEconomieSelon Mthuli Ncube, chef économiste de la BAD, “tous les pays sont en croissance, et c'est ça le principal: il n'y a aucun pays en Afrique qui soit dans le rouge.

Même les pays les moins bons font légèrement mieux qu'en Europe".

La BAD prévoit une croissance de 4,5% pour l’ensemble du continent africain en 2012, et de 4,8% en 2013.

L’Afrique vient de connaître 7 années consécutives de croissance.

Alors que l'économie des Etats-Unis piétine, et que l’Europe replonge dans la récession, l’Afrique va poursuivre sa croissance économique en 2012, selon la Banque africaine de développement.

La croissance africaine est néanmoins menacée par l’instabilité politique, le chômage des jeunes et la récession mondiale qui entraîne une baisse des cours des matières premières.

Mots-clésEconomieSelon Mthuli Ncube, chef économiste de la BAD, “tous les pays sont en croissance, et c'est ça le principal: il n'y a aucun pays en Afrique qui soit dans le rouge.

Même les pays les moins bons font légèrement mieux qu'en Europe".

La BAD prévoit une croissance de 4,5% pour l’ensemble du continent africain en 2012, et de 4,8% en 2013.

L’Afrique vient de connaître 7 années consécutives de croissance.

L'Afrique subsaharienne en vedette

La croissance de l'Afrique subsaharienne devrait être plus rapide encore: 5,3% en 2012 et 5,4% en 2013, selon ces prévisions compilées avec l'OCDE et les Nations Unies.

L'Afrique du Sud, principale économie du continent, fait partie des mauvais élèves avec une prévision de croissance (fraîchement révisée à la baisse) de 2,9% pour 2012/13.

Son économie est plus intégrée dans les circuits mondiaux, et donc sensible aux crises des pays développés, a expliqué Mthuli Ncube.

L’instabilité politique entraînée par le Printemps arabe pèse certes sur les économies d’Afrique du Nord, mais “même en Afrique du Nord: la Tunisie s'est reprise, l'Egypte s'est reprise, et la Libye s'est reprise d'une façon spectaculaire", s'est exclamé Mthuli Ncube.

Parmi les économies africaines qui devraient croître le plus vite entre la mi-2012 et la mi-2013, la Libye mène le bal, avec un taux de croissance attendu de 14,8%.

En pleine guerre civile, le PIB avait chuté de plus de 40% l'an dernier.


Ajouter un article

Guidage de Service
Facebook Twitter LinkedIn Digg Sina Weibo RSS Feed SiteMap XML Print