Bonjour , Bienvenue sur TOAFRICA.NET.
Centre des Membres Connexion Inscription Gratuite

La coopération économique et commerciale entre la Chine et l'Afrique aura un avenir plus radieux

       Date: 2012-10-17

    Balise: Chine-Afrique, coopération

Résumé: La Chine et les pays africains ont créé ensemble le FCSA il y a 12 ans, inaugurant ainsi une nouvelle ère dans les annales de la coopération économique et commerciale entre la Chine et l'Afriqu…

Au Malawi, les rangées de coton, cultivées par les paysans locaux sous l'instruction de spécialistes chinois, bourgeonnent. En Ethiopie, des employés locaux s'affairent auprès des chaînes de fabrication dans une usine de transformation de cuir établie avec la participation du Fond de développement sino-africain. En République Démocratique du Congo, une centrale hydro-électrique financée par le crédit chinois est en construction. En même temps, en Chine, un pays bien lointain de l'Afrique, des officiels et techniciens africains qui sont invités à Beijing partagent des expériences de développement de Chine et ses techniques avancées. Des consommateurs chinois sélectionnent du vin de l'Afrique du Sud au Centre d'exposition et de vente des produits africains implanté à Yiwu, une ville dans le sud-est de la Chine. Un cargo chargé de produits textiles et de fruits béninois vient d'arriver au nouveau port de Tianjin, tous ces produits entreront au marché chinois en jouissant du traitement de tarif douanier zéro.

Ce sont des scènes réjouissantes témoignant la matérialisation des mesures touchant à la coopération économique et commerciale annoncées à la quatrième Conférence ministérielle du FCSA tenue en 2009, l'année où la crise financière internationale sévissait à travers la planète. Lors de ladite Conférence, le gouvernement chinois a annoncé huit nouvelles mesures visant à promouvoir la coopération pragmatique sino-africaine. Ces mesures, qui concernent les domaines aussi variés que l'aide au développement, le crédit et le financement, la formation et la promotion du commerce, traduisent la volonté commune des parties chinoise et africaine de lutter la main dans la main contre les difficultés partagées du temps. Depuis trois ans, sous l'orientation du FCSA, et sous la promotion des toutes ces mesures, la coopération économique et commerciale entre la Chine et l'Afrique a bien supporté les épreuves de la crise financière internationale et connu un développement plus rapide avec les champs plus étendus et les modalités plus variées, apportant des avantages tangibles aux peuples chinois et africain.

Sur le plan du commerce, le volume des échanges commerciaux sino-africains a atteint en 2011 un nouveau record historique de 166,3 milliards de dollars US, avec une augmentation de 83% par rapport à l'année 2009. La Chine continue à se classer comme le premier partenaire commercial de l'Afrique. Avec le développement du commerce sino-africain, de plus en plus de produits chinois de qualité sont appréciés par le peuple africain, alors que les consommateurs chinois trouvent au marché domestique davantage de produits typiquement africains. Quant aux produits de ressources venus de l'Afrique, ils ont devant eux un marché stable et leur prix sont revus à la hausse.

Sur le plan des investissements, jusqu'en fin 2011, le stock des investissements chinois en Afrique s'est élevé à 14.7 milliards de dollars US, soit un accroissement de 60% par rapport à celui en fin 2009. D'une part, le nombre des projets d'investissement dans les domaines d'énergie, de ressources, de construction et de manufacture augmente sans discontinuer, et d'autre part, les investissments en matière de finances, d'aviation, d'agriculture et de tourisme poursuivent leur essor. Plus de 2000 entreprises chinoises font des investissements en Afrique. Elles non seulement apportent leur contribution à la diversification de l'économie africaine, ainsi qu'à la création d'emploi et de recettes fiscales locaux, mais aussi ouvrent un horizon prometteur pour l'expansion des entreprises chinoises à l'étranger.

Sur le plan des travaux forfaitaires, l'Afrique est devenu le deuxième plus grand marché d'outre-mer pour la Chine. En 2011, les entreprises chinoises ont réalisé en Afrique un chiffre d'affaires de 36,1 milliards de dollars US, représentant 30% de la totalité du chiffre d'affaires réalisés par elles à l'étranger et avec une croissance de 28% par rapport à 2009. Les financements, équipements et techniques apportés par la Chine sont en mesure de réduire effectivement le coût de construction des pays africains, leurs conditions des infrastructures sont ainsi progressivement améliorées.

4 Pages Courant:1 Première Précédent Suivant Dernière Aller à la Page


Ajouter un article

Guidage de Service
Facebook Twitter LinkedIn Digg Sina Weibo RSS Feed SiteMap XML Print