Bonjour , Bienvenue sur TOAFRICA.NET.
Centre des Membres Connexion Inscription Gratuite

L'Arique et la Chine: des enjeux géopolitiques et économiques

       Date: 2012-11-05

    Balise: Chine, Afrique, économique

Résumé: Les échanges entre l'Asie et l'Afrique restent dominés par la Chine, qui entretient des rapports multiples avec le continent. La coopération commerciale Chine-Afrique aura un grand avenir, si vou…

Les échanges entre l’Asie et l’Afrique restent dominés par la Chine, qui entretient des rapports multiples avec le continent.

aujourd’hui la Chine, à la faveur de sa formidable croissance, voit dans la consolidation de cet axe Sud-Sud la possibilité de formaliser une alternative aux puissances occidentales dans les instances internationales.

Des échanges en progression rapide

Inférieurs à 2 milliards $ jusqu’en 1993, les échanges de marchandises entre la Chine et l’Afrique ont, pour la première fois, dépassé 100 milliards $ en 2008. Les chiffres disponibles sur les huit premiers mois de 2009 montrent cependant une contraction assez nette, de l’ordre de 25%. Le poids de la Chine et de l’Afrique dans les échanges de l’autre partie progresse lui aussi très sensiblement : l’Afrique absorbait 1,3% des exportations chinoises au début des années 90, et 4,2% en 2008. Pour l’Afrique, la Chine est beaucoup plus importante : elle a fourni 10,8% des importations africaines en 2008, contre 2,2% quinze ans plus tôt.

La Chine et l’Afrique, partenaires

L’intérêt de la Chine pour l’Afrique n’est pas nouveau, mais ces dernières années ont vu une progression spectaculaire des échanges économiques : flux commerciaux, aide publique, investissements directs, et même émigration de Chinois vers l’Afrique.

Les flux de produits alimentaires sont faibles et pratiquement équilibrés. Le basculement de l’Afrique vers un statut de fournisseur monoproduit date des années 90 : les exportations africaines vers la Chine étaient, en 1990, pour 1/3 des produits manufacturés, et pour 1/3 des produits alimentaires.

La Chine, gros investisseur en Afrique

L’intensification des échanges entre la Chine et l’Afrique ne concerne pas uniquement le commerce. Le continent reçoit aussi des investissements directs et des flux d’aide au développement appelés à augmenter rapidement, ainsi que des immigrants chinois.

Le montant des investissements directs de la Chine en Afrique est estimé, pour l’année 2006, à 900 millions USD. Ils sont concentrés dans les domaines pétrolier et minier, mais l’acquisition en 2007 par la banque chinoise ICBC de 20% de Standard Bank Group of South Africa, la plus grande banque d’Afrique, illustre l’élargissement des ambitions chinoises.

2 Pages Courant:1 Première Précédent Suivant Dernière Aller à la Page


Ajouter un article

Guidage de Service
Facebook Twitter LinkedIn Digg Sina Weibo RSS Feed SiteMap XML Print