Bonjour , Bienvenue sur TOAFRICA.NET.
Centre des Membres Connexion Inscription Gratuite

Diaspora africaine, c'est le moment d'investir au pays

       Date: 2012-11-15

    Balise: africaine, diaspora

Résumé: Aux yeux des investisseurs étrangers, l'Afrique a rarement été aussi séduisante qu'en 2012. La totalité des pays africains sont en croissance positive. La plupart des gouvernements s'efforcent …

Aux yeux des investisseurs étrangers, l’Afrique a rarement été aussi séduisante qu’en 2012. La totalité des pays africains sont en croissance positive. La plupart des gouvernements s’efforcent d’améliorer le climat des affaires. La classe moyenne s’accroît et consomme.

Les entrepreneurs africains de la diaspora seraient-ils les derniers à succomber à l’attractivité de l’Afrique ? Et pour leur donner raison, un rapport de la Banque mondiale a récemment mis en évidence les multiples entraves tarifaires, techniques, logistiques, administratives, politiques et juridiques qui freinent les échanges intracontinentaux, provoquant une perte de revenus potentiels évaluée à plusieurs milliards de dollars, par an, d’après les analystes de Bretton Woods.

Lorsqu’on analyse la situation de l’Afrique francophone, à titre d’exemple, on note effectivement que les insuffisances des infrastructures énergétiques, routières, ferroviaires, portuaires constituent un frein monumental pour la croissance. S’ils le souhaitaient, les investisseurs africains de la diaspora pourraient contribuer aux 24 milliards d’euros dont l’Afrique subsaharienne a besoin en plus, chaque année, pour mettre ses infrastructures au niveau de ses besoins, d’après une récente estimation de la Banque mondiale.

Les ¾ des entrepreneurs interviewés par Knowdys considèrent que l’accès au crédit dans leur pays d’origine est encore limité, que les taux d’intérêt y sont trop élevés, et que les droits de propriété des investisseurs sont peu protégés par rapport au reste du monde. Malgré les critiques légitimes de ces entrepreneurs, encore que tous les pays ne soient pas logés à la même enseigne, l’Afrique présente des atouts qui attirent de plus en plus d’investisseurs étrangers. Tout se passe comme si la diaspora était la dernière à croire aux potentialités actuelles et futures du continent. En 2010, les investissements directs étrangers en Afrique ont franchi la barre des 55 milliards de dollars, soit cinq fois le montant 10 ans auparavant.

La totalité des pays africains font de la croissance en 2012

Si on regarde l’Afrique, on y voit une énorme croissance économique alors que l’économie mondiale est toujours en difficulté. Sept des dix économies qui progressent le plus vite dans le monde sont dans cette région. Selon les prévisions compilées de l’OCDE des Nations Unies, la croissance de l’Afrique subsaharienne sera de 5,3% en 2012 et 5,4% en 2013. Parmi les économies africaines qui devraient croître le plus vite entre 2012 et 2013, la Libye fait la course en tête, avec un taux de croissance attendu de 14,8%.

Si en 2012, l’Afrique ne pèse encore que 4 % de la richesse mondiale, en 2050 ce sera 12%. Elle sera alors plus riche que l’Europe et pèsera l’équivalent de 2/3 des États-Unis et de l’Europe réunis. Par ses investissements, la diaspora peut contribuer à renforcer les capacités du continent en vue de concurrencer les autres marchés émergents à croissance rapide.

La classe moyenne s’accroît et consomme

La classe moyenne africaine, équivalente en nombre aux classes moyennes chinoise et indienne constituent donc un réservoir de consommateurs pour les produits de luxe et de confort moderne, de voitures, d’ordinateurs, de smart phones, de réfrigérateurs, de machines à laver, etc.

2 Pages Courant:1 Première Précédent Suivant Dernière Aller à la Page


Ajouter un article

Guidage de Service
Facebook Twitter LinkedIn Digg Sina Weibo RSS Feed SiteMap XML Print