Bonjour , Bienvenue sur TOAFRICA.NET.
Centre des Membres Connexion Inscription Gratuite

Les ruines de la ville antique d'Axoum

       Date: 2012-12-04

    Balise: Axoum, Éthiopie, voyage

Résumé: Les ruines de la ville antique d'Axoum se trouvent près de la frontière nord de l'Éthiopie, les ruines de la ville ancienne d'Axoum marquent l'emplacement du cœur de l'Éthiopie antique.

Les ruines de la ville antique d'Axoum se trouvent près de la frontière nord de l'Éthiopie, les ruines de la ville ancienne d'Axoum marquent l'emplacement du cœur de l'Éthiopie antique, lorsque le royaume d'Axoum était l'État le plus puissant entre l'Empire romain d'Orient et la Perse. Les ruines massives, qui datent du Ier au XIIIe siècle, comprennent des obélisques monolithiques, des stèles géantes, des tombes royales et les ruines de châteaux anciens. Longtemps après son déclin politique vers le Xe siècle, les empereurs d'Éthiopie vinrent se faire couronner dans cette ville.

Dès le IIe millénaire, et jusqu'au IVe siècle de notre ère, l'Éthiopie est demeurée une zone d'immigration. Les nouveaux arrivants provenaient pour la plupart d'une région de l'ouest du Yémen, associée à la culture sabéenne : les conditions d'existence dans leurs contrées d'origine étaient probablement si dures que leur seul moyen d'y échapper était de prendre la route directe qui menait de la mer Rouge à l'Érythrée. Dans le courant du IVe siècle, Axoum était déjà à l'apogée de son développement territorial, et son royaume englobait la plus grande partie du Yémen du Sud.

Les ruines de la ville antique d'Axoum

Les ruines de la ville antique d'Axoum

La ville d'Axoum est née plusieurs siècles avant la naissance du Christ, comme capitale d'un État qui commerçait avec la Grèce, l'Égypte et l'Asie. Avec sa flotte atteignant Ceylan, Axoum devint plus tard le principal pouvoir entre l'Empire romain et la Perse et contrôla un temps différentes parties de l'Arabie du Sud. Le nom d'Axoum apparaît pour la première fois au Ier siècle apr. J.-C., dans le Périple de la Mer érythréenne. De fait, la ville, considérée comme le cœur de l'ancienne Éthiopie, donna son nom au royaume qui s'étendit alors à toute cette zone. Les ruines du site s'étendent sur une aire très vaste : de gigantesques stèles en forme d'obélisques, d'une hauteur impressionnante, une énorme table de pierre, des colonnes brisées et des tombes royales qui portent gravées les légendes et les traditions d'Axoum ; les ruines de trois châteaux du Ier siècle apr. J.-C. se trouvent dans la partie ouest de la ville.

Les plus anciens témoignages suggèrent que c'est d'Axoum que Makeda, la mythique reine de Saba, partit pour visiter le roi Salomon à Jérusalem. Un fils naquit de leur union : Ménélik Ier, élevé en Éthiopie, fit le voyage de Jérusalem dans sa jeunesse et y demeura plusieurs années avant de revenir dans son pays avec l'arche d'alliance. Cette arche, selon les croyances égyptiennes, est demeurée à Axoum depuis cette date ; elle est conservée dans une annexe de l'église Sainte-Marie-de-Sion.

2 Pages Courant:1 Première Précédent Suivant Dernière Aller à la Page


Ajouter un article

Guidage de Service
Facebook Twitter LinkedIn Digg Sina Weibo RSS Feed SiteMap XML Print